Montage multicam

Faire un montage avec plusieurs caméras… Comme dans les émissions de télévision et les captations de spectacles. Non, ce n’est pas impossible et même relativement facile… En voici la preuve.

Le montage multicam (abréviation pour « multiple caméras ») est très utilisé lors de la captation (c’est le terme un peu technique pour dire « enregistrement ») d’un spectacle. Cela permet de saisir un évènement unique avec plusieurs angles de prises de vue. Cela arrive fréquemment lors des spectacles de fin d’année, des pièces de théâtres, etc.

Peut-être pensez-vous ne pas avoir le niveau requis pour ce genre de choses. C’est pourtant relativement simple, à condition de savoir comment s’y prendre et d’être méticuleux. Pour la petite anecdote, ma première captation fut celle d’un groupe de rock régional avec 3 caméras avant l’ère des caméras numériques (autant dire la préhistoire, c’était en 1995).

Plusieurs semaines avant…

L’équipe

Qui dit plusieurs caméras, dit souvent « équipe ». Avec une personne derrière chaque caméra. Soyons clairs: ce n’est pas tout-à-fait vrai et il est possible de laisser des caméras filmer toutes seules. Mais il faut considérer qu’il faudra au moins 2 caméramans et, de fait, 2 caméras. Si vous êtes dans un club vidéo comme le nôtre, aucun problème.

Il faut se mettre d’accord sur le rôle de chacun. Décider qui sera le leader dont la tâche sera d’organiser l’équipe lors du tournage, récupérer les prises de vues et assurer le montage (bien que l’on peut déléguer cette tâche).

Généralement, l’idée est que chaque caméraman puisse utiliser leur caméra sur pied et qu’il soit installé proche de la scène. En général 2 caméramans suffisent pour une captation. Un troisième peut être utile (surtout s’il s’agit d’un spectacle de rock où des prises de vues à partir de l’arrière de la scène peuvent avoir de l’intérêt).

Généralement, je recommande d’utiliser une caméra sur pied fixe, sans caméraman, qui filmera l’intégralité de la scène (plan large). Cela permettra d’avoir une caméra dont l’image sera utilisable à tout moment. Dans le reste du texte, je la désignerai par le terme de « caméra fixe ».

La prise de son

Il faut aussi se préparer à la prise de son. Pour un spectacle, le mieux est de se brancher à la sortie de la table de mixage quand il en existe une. Cela signifie qu’il faut s’accorder avec l’organisateur et l’ingénieur du son avant. Certains enregistreurs, comme les H4n (société Zoom) permettent d’enregistrer le son en sortie de table via des câbles XLR et le son de la salle via les microphones intégrés.

Si ce n’est pas possible, la prise de son sur la scène doit être privilégiée. Des microphones (voire des téléphones portables) installés sur la scène pourront faire l’affaire. N’hésitez pas à faire appel à vos collègues vidéastes pour avoir le bon matériel et des conseils. Pensez aussi à louer le matériel de prise de son: cette solution est souvent très attractive. Chaque situation étant particulière (théâtre, spectacle de rock, taille de la salle…), je ne peux pas vous donner de conseil précis.

Le matériel

Bien entendu, des caméras sur pied: donc il faut prévoir des pieds de caméras adaptés. On peut imaginer de disposer des caméras spéciales (téléphones portables…) à des endroits stratégiques. C’est d’autant plus vrai avec les concerts. Les pièces de théâtres étant plus statiques.

Pensez au cartes SD! Les spectacles faisant en général 1h30 voire deux heures, il vous faudra des cartes SD rapides de 128Go si vous filmez en 4K (comptez environ 1Go/minute)!

L’apprentissage

Quand on parle de position sur une scène, on parle de côté cour et de côté jardin. Le côté cour désigne le côté droit de la scène, vu de la salle, par opposition au côté jardin, qui, lui, désigne le côté gauche (Wikipédia). C’est aussi important que « tribord » et « bâbord » sur un bateau.

Vérifiez aussi les informations sur le spectacle:

  • Lieu et horaires (balance son, essais éclairage, début du spectacle);
  • Durée du spectacle;
  • Accessibilité (pour le matériel);
  • Quel est le déroulé du spectacle (actes, entr’acte…)
  • Y-a-il du « hors scène » (des acteurs venant du fond de la salle)?
  • Possibilité d’installation du matériel.
  • Disponibilité de badges (pour êtres considérés comme « officiels »)
  • Information des autres personnes (acteurs, ingénieur son…) de notre présence.
  • Précisez à l’organisateur les choses à prévoir (chaises réservées, possibilité d’installation des caméras…)

Le tournage

Les réglages caméra

Sans doute le moment essentiel. Avant le spectacle, vous devrez faire la balance des blancs. C’est essentiel si vous travaillez avec plusieurs caméras. Celles-ci doivent être réglées de telle façon que les rendus de couleurs soit les mêmes.

De même, privilégiez un réglage manuel de la luminosité sur toutes les caméras: cela évite les pompages de lumière et devoir corriger au montage. Cela vaut également pour la caméra fixe!

La caméra fixe est une caméra utilisée pour filmer la scène dans son intégralité et qui sera placée en face. Souvent, le meilleur moyen est de la placer au niveau de la régie son lorsque cela est possible. Cette caméra permet également d’enregistrer le son de la salle (applaudissements, etc.). Il n’est pas nécessaire qu’un caméraman soit derrière car le but est d’avoir un plan continue de la scène. Elle servira pour donner au spectateur une idée de la position des acteurs quand cela a du sens.

Si vous réglez vos caméras en manuel pour l’exposition (ce que je vous conseille), prenez soin de calibrer avec l’éclairage maximum. Il est donc intéressant de faire cela lors des réglages lumières. Et passez un diaphragme au-dessous des indications données par la caméra. Il vaut mieux avoir des images trop sombres que trop claires. Pourquoi? Parce que les zones surexposées ne peuvent pas être corrigées lors du montage! Il faut donc veiller à cela.

Passez les caméras à 30 im/sec (ou même 25im/sec). Comme vous filmez souvent avec une basse lumière (même si les projecteurs sont puissants), filmer en 30 im/sec vous donnera plus de latitude en termes de réglages (en effet, votre obturateur pourra rester ouvert deux fois plus). Il faut aussi penser au fait, même si cela est beaucoup moins vrai aujourd’hui, que l’augmentation de la sensibilité de votre capteur ajoute du bruit sur le film. Donc, optez si possible pour des prises de vues n’excédant pas les 30 images par seconde.

Organisation

Si vous filmez avec des appareils photos, il faut savoir que le temps d’enregistrement est souvent limité à 29 minutes et 59 secondes pour des raisons de taxes! Il faut donc relancer les enregistreurs régulièrement. Pensez à l’organisation nécessaire (redémarrer chaque caméra à chaque acte par exemple).

Le placement des caméras

Normalement, vous devriez connaître l’emplacement de vos caméras et de vos caméramans avant d’arriver sur place.

La caméra fixe pour filmer la scène se place face à la scène.

Généralement, 2 caméras sur pied avec des cadreurs sont placés dans les 2 coins de la scène (caméras scène). Elles ont pour tâche de faire les gros plans. Le fait que les caméras sont sur le côté va permettre de respecter la règle des 30° qui vous permettra d’avoir des coupes de qualité.

Si la caméra fixe peut être placée légèrement en hauteur, les caméras scènes doivent être au niveaux des acteurs. Ce sont de ces caméras que nous allons ressortir le maximum de prises de vue.

Le stress

Comme pour les acteurs, même si vous n’êtes pas sur scène, vous aurez besoin de gérer votre stress. Sans doute parce que vous savez que vous êtes en direct et que vous sentez que la moindre erreur peut être fatale.

Relaxez-vous et préparez tout en avance. Faire une check-list des choses à faire (une pour vous, une pour chaque caméraman): cela vous permettra de vous rassurer lorsque celle-ci est complète, vous êtes prêt.

Le montage

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le montage d’une captation est généralement rapide. Le plus long est sans doute la synchronisation des rushes (Final Cut Pro X peut vous faire gagner beaucoup de temps). Reste ensuite le choix du plan: souvent cela va « de soi ». Si le son a bien été capté, aucun souci de ce côté là non plus.

Le morceau de film suivant, extrait de mes archives, date d’une captation de 2008 (monté sur Vegas Vidéo). J’ai extrait le film du DVD final. Il s’agissait d’une pièce de théâtre présentée par des étudiants tunisiens. Une pièce très drôle et un grand souvenir.

Scène de la préfecture

Dernier truc

On y pense rarement mais il est possible de créer une captation multi-caméras en récupérant les enregistrements faits par d’autres personnes dans la salle avec leur propres téléphones. Il suffit de donner votre adresse mail et de leur demander d’envoyer leur rushes via WeTransfer (ou mieux SwissTransfer) en échange d’un film monté disponible sur YouTube.

Rejoignez notre liste de diffusion

Recevez chaque mois notre actualité et des conseils pour créer des vidéos facilement

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de spam. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.