Aller au contenu

Dans les montages vidéos, je déteste les coupures franches du son entre deux plans. Bien sûr, la solution de facilité consiste à ajouter un fondu enchaîné entre les 2 plans ce qui va entraîner un fondu du son. Mais le fondu enchaîné n'est pas toujours désirable. Sur FCPX, il existe 2 solutions: la première, empirique, c'est de séparer le son de l'image puis de faire son fondu comme si de rien n'était... C'est simple, efficace, mais pas très élégant.

...continuer la lecture de "CTRL+S ou la magie de FCPX"

Pour autant que l’on possède toujours la caméra en état de marche, il suffit d’acheter un convertisseur analogique/numérique que l’on branchera sur son ordinateur. On utilisera la fonction lecture de son caméscope et on le connectera au convertisseur.  Attention que le convertisseur soit compatible MAC ou PC, selon son environnement car cet appareil vient avec un logiciel à installer sur son ordinateur. Par exemple le modèle « Vidéo capture » de Elgato. ...continuer la lecture de "Conversion de cassettes VHS, Vidéo8, Hi8, DV et HDV"

La première façon, la plus simple, est de confier ses films sous forme de bobine à un laboratoire qui se chargera de faire la conversion. Regarder sur Internet pour trouver des laboratoires. En Suisse, par exemple Onex TV ou encore Cinetis à Martigny. En général, on peut faire un devis en ligne. Les films seront convertis et livrés sous forme de DVD ou bien de fichier informatique.

La deuxième façon, si l’on a beaucoup de films à faire numériser, est d’acheter un projecteur permettant de numériser. Je connais deux modèles, que je n’ai pas testé. Attention cependant au format qu’ils acceptent et à la taille maximum des bobines. ...continuer la lecture de "Conversion des films 8mm ou Super 8"