Comment récupérer vos Super-8?

Suite à l’article sur la conversion des films Super-8, j’ai fait numériser mes bobines de films. Seulement voilà: comment redonner une jeunesse à des films qui ont souvent fêté leur demi-siècle?

Une fois la conversion de vos films terminé, il faut songer à les présenter… Et cela n’est pas une mince à faire. En effet, vous pourriez vous contenter de présenter vos films dans l’état brut. C’est ce que je voudrais éviter que vous ne fassiez.

Lorsqu’on préparait le projecteur Super-8, c’était un peu comme aller au cinéma. Il y avait souvent un rituel: sortir le projecteur, mettre en place l’écran, régler la netteté, s’assoir dans la pièce et tirer les rideaux. C’est terminé!

Certains pourront profiter d’offres « packagées » avec un DVD chapitré, une musique d’ambiance ajoutée et quelques titres éventuels. Si vous n’êtes pas chevronné, vous pouvez opter pour cette solution de facilité.

Le tutoriel ci-dessous vous explique comment donner du lustre à vos anciens films. Si ceux-ci sont en noir & blanc, vous pourrez aussi vous référer à l’article sur la colorisation automatique des films.

En tant que vidéaste, j’ai toujours veillé à ce que les films soient présentés dans un écrin. J’ai donc veillé à ce que la qualité de la numérisation soit au rendez-vous. J’ai utilisé les services de FamilyMovie (situés à Paris) pour effectuer la conversion. J’ai choisi l’option de transfert qui me permettait d’obtenir une numérisation à 25im/sec au format ProRes. Ainsi chaque image de mon film original a été transféré sous la forme d’une image vidéo.

Cette solution, que je recommande pour les professionnels, oblige à baisser la vitesse du film d’environ 30% pour les films muets en Super-8 (tournés à 18im/sec). Avec la vidéo progressive (contrairement à la vidéo entrelacée des tubes cathodiques), cela ne m’a pas posé de problème.

Ensuite, viennent les améliorations dont je vous parle dans la vidéo. À savoir, ajouter une introduction, un titre, le bruit du projecteur (je vous assure que c’est sans doute la chose la plus importante) et aussi la musique d’ambiance, s’il y a besoin.

Le film que j’ai créé est disponible sur ma chaîne. J’ai fait quelques retouches et supprimé la musique de fond qui me paraissait superflue pour un film de moins de 2 minutes.

L’intérêt de mettre en forme un film est de se conformer aux usages. Ensuite, la publication du film, thème par thème, sur un site Web, quitte à créer une chaîne « familiale », permet de faire revivre ses films qui encombre les placards.

Et surtout, quel plaisir j’ai pu avoir de publier mes anciens films. Ils n’intéressent que la famille, soit, mais il est tellement important de faire perdurer nos pellicule dans un monde où l’instantané prévaut sur la conservation.

Rejoignez notre liste de diffusion

Recevez chaque mois notre actualité et des conseils pour créer des vidéos facilement

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Étiquettes: