La musique de mes vidéos

Ajouter de la musique à des vidéos est simple. Ajouter de la musique qui permet une libre diffusion de votre film, c’est autre chose… Tant que vous restez dans le « cercle familial », vous pouvez réutiliser n’importe quelle musique mais dès que vous allez diffuser la vidéo sur Youtube ou un autre média, vous allez être bloqué… Comment contourner le problème?

Diffuser sur Youtube

La diffusion sur Youtube est simple. Vous créez un compte Google (la maison mère de Youtube) et c’est parti. Vous téléversez (upload en anglais) votre film et le tour est joué. Vous pouvez vous référer à mon article sur le sujet.

Une fois le film chargé, vous allez sans doute recevoir des avertissements (des problèmes de copyright). Si vous avez utilisé des musiques non libres de droits, vous êtes confronté à plusieurs possibilités:

  • supprimer les morceaux musicaux incriminés: le son de votre vidéo sera effacé sur la zone concernée. Ce n’est pas terrible du tout!
  • accepter que les droits soient perçus par Youtube et que vous ne puissiez pas gagner de l’argent sur cette vidéo (l’option la plus classique).

La dernière solution est la plus simple dans le cas d’une diffusion sur le WEB. Attention tout de même: vous n’êtes pas autorisé à diffuser la vidéo dans un festival à cause des droits qui s’appliquent!

La dernière possibilité est que l’œuvre soit sous copyright mais qu’il n’y ait pas eu négociation avec Youtube. Ainsi, la diffusion est simplement interdite par Youtube. C’est un cas relativement rare car la plupart des « majors » (qui représentent 95% des titres diffusés) ont toutes négociées.

Le droit d’auteur & les droits de reproduction.

Le droit d’auteur s’applique à tous les titres existants. En France, c’est la SACEM qui gère cela, en Suisse, c’est la SUISA. Chaque pays a son organisation et ses propres règles. Normalement, les droits d’auteurs s’étendent 70 ans après la mort de l’auteur et du compositeur. Avec des exceptions… Ainsi, la plupart des compositeurs de musique classiques sont aujourd’hui « libres de droits ». Donc, vous devriez pouvoir utiliser leur musique, sauf que, non!

Il existe une autre association: celle de la reproduction musicale (en France, la SDRM, qui dépend de la SACEM). Indépendamment des droits d’auteurs, les enregistrements sont protégés pendant 50 ans. C’est-à-dire que l’usage d’un CD ou d’un MP3 du commerce est interdit. En revanche, vous pourriez utiliser un enregistrement sur disque vinyle de la Symphonie du Nouveau monde par le Cleveland Orchestra conduit par George Szell car l’enregistrement par Columbia date de 1952 et les droits SDRM sont tombés en 2002…

Mais cela reste de la théorie. Si vous faites l’essai, l’algorithme utilisé par Youtube vous signalera que cette version reste protégée et que votre vidéo ne sera pas disponible dans certains pays!

C’est évidemment le casse-tête. Pour avoir une diffusion maximale de votre œuvre, vous devez utiliser des licences encore plus ouvertes…

Creative Commons

C’est LA solution. Cette licence a été inventée il y a une vingtaine d’années afin que des auteurs puissent faire connaître leurs œuvres sans passer par le modèle classique. Cette licence est donc celle à privilégier. À noter qu’il en existe plusieurs versions. Creative Commons, c’est à la fois un mouvement politique (ou citoyen, comme vous voulez), une licence qui précisent vos droits sans ambiguïté et un site WEB de référence qui permet de connaître les termes de la licences dans plusieurs langues.

Concernant le sujet qui nous intéresse, une page (en anglais) est dédiée au sujet. Les licences se présentent sous la forme « CC-BY-SA ». « CC » pour « Creative Commons » suivi d’un ou plusieurs « adjectifs ». Ainsi « BY » signifie « Attribution Obligatoire », c’est-à-dire que le nom de l’auteur et le lien WEB doit clairement apparaître dans le générique de votre film (en général à la fin) et « SA » signifie que votre vidéo doit être partagée dans les mêmes conditions.

C’est un peu compliqué? Oui, comme tout ce qui a attrait à l’aspect juridique. Les licences Creative Commons peuvent être de plusieurs types.

CC-BY-NDTout d’abord, les licences contenant l’adjectif « ND » (« No Derivatives », décrit par le signe d’égalité) ne peuvent pas être utilisées. Car ces licences n’autorisent pas les travaux dérivés et donc, de fait, n’autorisent pas leur réutilisation dans une vidéo.

CC-BY-NCEnsuite, l’adjectif « NC » (Non-Commercial) autorise la diffusion de votre œuvre tant que celle-ci n’est pas faite dans un but commercial. Cela est une précaution pour éviter que l’auteur se trouve privé de royalties si votre vidéo est une publicité diffusée sur une chaîne de télévision. Si votre but, c’est de diffuser une vidéo sans penser faire de bénéfices dessus, alors vous pouvez utiliser des licences « NC » y compris si vous envisagez de participer au concours de l’UNICA ou n’importe quel festival. Il sera toujours temps de négocier un accord avec le créateur (ou ses ayants-droits) si votre vidéo fait une carrière internationale inattendue.

CC-BY-SA

L’adjectif « SA » vous oblige à partager votre œuvre selon les mêmes termes que la musique que vous avez employé. À savoir sous licence CC-BY-SA ou CC-BY-SA-NC (selon le cas). C’est une demande raisonnable dans le sens où votre œuvre ne peut pas être copyrighté par vous-même.

Où trouver les musiques?

Le site Creative Commons propose plusieurs sites WEB: ccMixter, Free Music Archive, Jamendo, Magnatune, Fugue Music, BeatPick, CASH Music, SectionZ, Opsound, Podsafe Audio, AudioFarm et Internet Archive’s Netlabels Collection.

Mais soyez sûr que vous en trouverez d’autres. Il existe d’ailleurs un lieu fort commode pour récupérer des musiques libres de droits: le Youtube Music Library. Il s’agit d’une librairie Creative Commons facile d’accès. Vous pouvez pré-écouter les titres facilement avant de les charger (au format MP3). Certains titres sont totalement libres de droits (il n’est même pas nécessaire de citer l’auteur), d’autres nécessitent une citation au générique. Dans tous les cas, il semble que la licence d’utilisation ne soit pas limitée aux diffusions dans Youtube.

C’est bon?

Presque… Certains sites peuvent présenter (à tort ou à raison) des musiques libres de droits (Creative Commons ou domaine public). Je vous conseille de faire une vidéo avec uniquement la musique et la télécharger sur Youtube. Si ce dernier vous signale des droits d’auteurs, n’insistez pas trop, c’est sans doute vrai pour certains pays ou dans des cas un peu litigieux.

Parfois, le plus simple est de prendre contact (généralement par courriel) avec l’auteur de la musique. En particulier, pour les licences Creative Commons, une fois le film terminé et téléchargé sur Youtube, envoyez un petit mot gentil en précisant que vous avez ré-utilisé l’œuvre. C’est bête mais cela fait plaisir.

Pour conclure ce chapitre, je vous propose une vidéo réalisée grâce à la musique de Aitua (album disponible sur Bandcamp) et que j’ai présenté au club. Pour un complément d’information, vous pouvez lire son article sur Manuel de Falla.

Rejoignez notre liste de diffusion

Recevez chaque semaine des conseils pour créer des vidéos facilement

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de spam. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.